Bridgr Insights

5 tendances technologiques dans l’industrie pharmaceutique

L’industrie pharmaceutique, comme le monde entier,  est en train de connaître un renouveau massif. Traditionnellement lente dans l’adoption de la technologie, elle connaît aujourd’hui des changements rapides dus au développement de plusieurs technologies. L’intelligence artificielle dans le marché de la santé atteindra la barre des 31,3 milliards de dollars d’ici 2025. Même pour une industrie valant plusieurs milliers de milliards de dollars, c’est un chiffre qui laisse transparaître le virage que prennent les géants pharmaceutiques. 

L’innovation technologique a aidé tellement d’autres secteurs à atteindre des objectifs jamais égalés auparavant. Pourquoi pas le secteur de la santé ? Pourtant indispensable au bien-être de la population mondiale. Les chercheurs se penchent depuis plusieurs années déjà sur le sujet pour offrir des solutions efficaces aux patients et au personnel du secteur médical. 

Lire aussi : Pourquoi est-ce que votre entreprise devrait s’intéresser au Big Data ?

Voici 5 tendances qui seront au centre des préoccupations de toute entreprise pharmaceutique dans les années à venir et qui révolutionneront la science !

L’intelligence artificielle 

L’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage machine accélère les processus de découverte et de développement des médicaments. De nombreuses start-ups explorent l’utilisation de ces technologies pour relever les différents défis de l’industrie pharmaceutique. L’étape la plus cruciale dans le processus de découverte et de développement des médicaments, est l’identification des patients. L’IA simplifie cette étape et rend également le processus d’identification des cohortes plus rapide et moins coûteux. Des startups comme Pangea Data développent des algorithmes d’IA pour identifier justement des cohortes de patients. Le logiciel basé sur l’apprentissage automatique parcourt les dossiers médicaux et les notes non structurées des médecins. Ceci dans le but de trouver les bons patients en fonction des phénotypes. 

D’autres compagnies commes Atomwise utilisent l’intelligence artificielle pour identifier les médicaments les plus appropriés pour certaines maladies. Atomwise développe un traitement contre le virus Ebola grâce à son algorithme basé sur la recherche de médicaments. L’algorithme a prédit deux médicaments qui pourraient réduire considérablement l’infectivité du virus. Cette analyse, qui aurait normalement pris des mois, voire des années, a été réalisée en moins de 24 heures !

MR, VR ET AR

La réalité mixte (MR), la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) permettent des visualisations comme jamais auparavant. Les startups pharmaceutiques explorent les possibilités de ces technologies dans les domaines de la recherche et de la fabrication pharmaceutiques. 

Imaginez un monde dans lequel l’industrie pharmaceutique ne sera plus obligée de tester ses produits sur des animaux. Il suffirait d’effectuer des essais de médicaments sur des simulations informatiques d’organes. Cette technique offre une rentabilité en termes de temps et de coûts. En plus de cela, elle permet de contourner les tests sur les animaux et les effets secondaires sur les participants humains et animaux.

L’institut Virtual Physiological Human (VPH) est un bel exemple puisqu’il est le premier à créer des modèles numériques pour étudier les maladies cardiaques et l’ostéoporose. L’institut est confiant que dans un avenir proche plus de 50 % de toutes les données des essais cliniques seront générées à partir de simulations informatiques. 

Les nouvelles stratégies en matière de médicaments

Terminé les médicaments traditionnels simplement produits et vendus sans aucun suivi. L’avenir appartient au développement de médicaments auxquels sera adjointe une technologie de santé numérique. Le ton est optimiste, puisque nous pouvons déjà trouver des produits sur le marché, comme le glucomètre Accu-Chek Guide de Roche qui a été connecté à l’application mobile mySugr. Les patients atteints de diabète peuvent  surveiller leur glycémie sur leur téléphone intelligent. En plus d’avoir à cœur la santé des patients, la technologie leur permet d’avoir une expérience agréable avec le secteur de la santé. 

Les pilules imprimées en 3D

En plus d’offrir un aperçu de l’avenir d’un monde où vous pouvez imprimer vos médicaments depuis chez vous, les pilules imprimées en 3D ont des applications bien plus pratiques pour la gestion des traitements. Les chercheurs étudient actuellement la possibilité de fabriquer des “polypilules” multicouches par impression 3D. Celles-ci sont faites pour contenir plusieurs médicaments dans le but d’aider les patients à respecter leur régime et à mieux gérer leurs médicaments. Les sociétés pharmaceutiques devront investir dans le développement de cette technologie pour mieux aider les patients à se soigner.

Petit plus dans les chaînes d’approvisionnement

Les nouvelles technologies ont un impact significatif sur le développement des médicaments, mais aussi sur leur chaîne d’approvisionnement. En effet, l’I.A. peut réduire le temps de conception des médicaments de plusieurs années à quelques jours. Ceci permet de réaliser des économies de coûts et de temps tout en raccourcissant le cycle de production des médicaments. Ainsi, fini les longues attentes, les patients reçoivent leur traitement plus rapidement.

L’intégration de la robotique permet également de raccourcir le cycle. En effet, elle peut encore augmenter le travail manuel en les aidant à porter de lourdes charges. Les robots sont déjà utilisés dans les pharmacies comme aides à la distribution, comme le ROBOTx de PharmASSIST.

Lire aussi : Les appareils mobiles en usines : un avantage compétitif important

L’innovation technologique peut également donner un coup de pouce à la sécurité de la chaîne d’approvisionnement. Grâce à la “Blockchain”, les médicaments contrefaits ne représenteraient plus une menace non négligeable. Ces médicaments provoquent des dizaines de milliers de décès dans le monde et pourraient être neutralisés grâce aux nouvelles technologies. La chaîne de distribution des médicaments pourrait faire l’objet d’une mesure de sécurité radicale grâce à un système d’enregistrement par code-barres pouvant être suivi depuis le fabricant jusqu’à l’utilisateur final. De cette façon, les médicaments peuvent être suivis en temps réel par les parties autorisées et les patients, ce qui rend l’opération des réseaux criminels beaucoup plus difficile. En plus d’une chaîne de distribution sécurisée, la chaîne de blocage peut également permettre le partage de données confidentielles relatives au développement des médicaments et aux essais cliniques.

Implication des patients dans la conception des médicaments

Grâce aux nouvelles technologies et aux innovations, les patients ont plus de pouvoir. Ils ont désormais la possibilité d’avoir davantage leur mot à dire sur leur corps et leur santé. Si l’industrie pharmaceutique veut garder une longueur d’avance, elles devra indéniablement associer les patients à leur processus de décision. Dans notre monde toujours connecté, aidé par des systèmes de suivi de la santé et des communautés en ligne, les patients sont plus que jamais en mesure de faire entendre leurs demandes, et ce pour le mieux ! 

Il est probable qu’au cours des prochaines années, de nombreuses entreprises de l’industrie pharmaceutique créeront des conseils consultatifs de patients. Cela fait déjà partie intégrante de plusieurs conférences sur les soins de santé où les patients participent à l’organisation de l’événement ou y prennent la parole.

Lila Ourari

Lila Ourari

Chargée de communication @ BRIDGR

Obtenez les articles dans votre adresse e-mail

Inscrivez-vous à notre newsletter bi-mensuelle