Bridgr Insights

COVID-19 : Mesures d’aide mises en place pour les entreprises canadiennes et québécoises

Dans le contexte actuel engendré par  le  coronavirus,  plusieurs  mesures  d’aides  fiscales  et  économiques ont été adoptées afin de soutenir les entreprises et les organisations québécoises et canadiennes. 

Nous avons rassemblé dans cet article, les détails relatifs aux mesures gouvernementales et institutionnelles selon le guide de référence publié par le CEIM (Centre d’entreprise et d’innovation de Montréal). Nous demeurons à l’écoute des annonces à venir afin d’effectuer toutes les mises à jour et vous tenir informés des nouvelles mesures.

En ces temps difficiles, BRIDGR s’engage à aider votre entreprise en vous offrant les meilleurs conseils et solutions. Rendez-vous sur nos cliniques d’aide gratuite de digitalisation, pour en savoir plus.

GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 – Soutien aux entreprises et aux Canadiens

Le gouvernement du Canada prend des mesures immédiates, importantes et décisives pour appuyer les Canadiens et les entreprises qui sont aux prises avec des difficultés en raison de l’éclosion mondiale de la COVID‑19.

Subventions salariales aux petites entreprises 

Subvention salariale temporaire accordée pour une période de 12 semaines du 15 mars 2020 au 6 juin 2020 aux employeurs suivants : 

Toutes les entreprises (sociétés, particuliers, etc.) peu importe leurs tailles, ayant subi une baisse de revenu d’au moins 30 % (établie en comparant les revenus du mois donné à ceux du même mois en 2019). 

  • Les entreprises devront dorénavant démontrer une baisse de 15 % de leurs revenus pour le mois de mars plutôt que 30 % pour tenir compte qu’en général, la pandémie a eu des conséquences sur leurs activités à la mi-mars. Elles pourront aussi utiliser les mois de janvier et février à titre de période de référence pour démontrer une perte de revenus. 
  • Pour ce qui est des organismes à but non lucratif et aux organismes de bienfaisance, elles auront choix d’inclure ou d’exclure les subventions gouvernementales lors du calcul des pertes de revenus.  Organismes sans but lucratif et organismes de bienfaisance enregistrés (les critères de pertes de revenu seront adaptés pour ces organismes). 

Subvention pouvant atteindre 75 % de la rémunération versée aux employés, jusqu’à concurrence d’un montant maximal de 847 $ par semaine par employé, soit 75 % de la première tranche de 58 700 $ de salaire versé normalement touchée par un employé. 

Les demandes devront être présentées en ligne, sur un portail qui sera prochainement déployé à cet effet, sur le site de l’ARC 

  • Nouvelle demande à présenter à chaque mois, pour la durée du programme.  
  • Il est prévu que les fonds puissent être versés aux entreprises à compter de la mi-mai (soit dans un délai d’environ 6 semaines à compter de l’annonce du 1er avril 2020). 
  • Les employeurs devront démontrer qu’ils font tout pour payer l’écart de 25 % du salaire à leurs employés, jusqu’à concurrence du montant maximal admissible de 58 700 $.  
  • Des sanctions seront applicables aux entreprises qui voudront déjouer le système. 
  • Le gouvernement s’assurera que les sommes sont destinées aux employés et qu’elles leur sont versées. 

Programme de crédit aux entreprises du fédéral (PCE) 

Un programme de crédit aux entreprises (PCE) a été mis sur pied afin de soutenir principalement les petites et moyennes entreprises, par l’entremise de Exportation et développement Canada (EDC) et la Banque de développement du Canada (BDC).

De plus, EDC garantira de nouveaux crédits à l’exploitation et des prêts à terme sur capacité d’autofinancement que les institutions financières accordent aux PME, jusqu’à concurrence de 6,25 millions de dollars.

Également, la BDC collaborera avec les institutions financières pour accorder conjointement des prêts à terme aux PME afin de répondre aux besoins de flux de trésorerie opérationnels de ces entreprises. Dans le cadre de ce programme, les entreprises admissibles peuvent obtenir des montants de crédit additionnel pouvant atteindre 6,25 millions de dollars.

De nouvelles mesures d’aide sont maintenant disponibles pour les entreprises admissibles

  • Prêts de fonds de roulement jusqu’à deux millions de dollars assortis de modalités souples et report  des  remboursements  pour  une  période  pouvant  aller  jusqu’à  six  mois  pour  les  entreprises admissibles;     
  • Report des remboursements pour une période pouvant aller jusqu’à six mois, sans frais, pour les clients existants dont l’engagement de prêt total à BDC est d’un million de dollars ou moins;     
  • Réduction des taux pour les nouveaux prêts admissibles;

Agence de Revenu du Canada : mesures d’assouplissement pour les déclarations de revenus des entreprises

L’Agence de Revenu du Canada (ARC) permet à toutes les entreprises de reporter au 1er septembre 2020 le paiement des montants de l’impôt sur le revenu. Cet allègement s’applique au solde d’impôt à payer, ainsi qu’aux acomptes provisionnels.
Aucun intérêt ni aucune pénalité ne s’appliquera à ces montants durant cette période. 

Découvrez ici toutes les mesures d’assouplissement en lien avec les déclarations de revenus.

Aide aux travailleurs : Prestations de maladie de l’assurance-emploi 

Les Canadiens mis en quarantaine peuvent demander des prestations de maladie de l’assurance emploi. Ces prestations offrent jusqu’à 15 semaines de remplacement du revenu aux prestataires admissibles qui sont incapables de travailler en raison d’une maladie, d’une blessure ou d’une mise en quarantaine pour qu’ils puissent prendre le temps de recouvrer la santé avant de retourner au travail. 

Les canadiens mis en quarantaine n’ont pas l’obligation de fournir un certificat médical pour avoir accès aux prestations de maladie de l’assurance-emploi. 

Prestation canadienne d’urgence (PCU)

Le gouvernement fédéral a instauré cette prestation de 2 000 $ par mois (4 semaines) pour une durée maximale de 16 semaines, pour la période du 15 mars 2020 au 3 octobre 2020.

Cette prestation à montant fixe vise à offrir un soutien aux travailleurs admissibles :  

  • Être âgé de 15 ans et plus;  
  • Avoir tiré des revenus de travail ou des prestations de grossesse ou parentales au titre de l’assurance-emploi ou d’un régime provincial équivalent (ex. RQAP) d’au moins 5 000 $ en 2019 ou au cours des 12 mois précédant la demande;  
  • Avoir cessé de tirer un tel revenu et toute prestation d’assurance-emploi pour un période d’au moins 14 jours consécutifs compris dans la période de quatre semaines pour laquelle une demande est faite, et ce pour des raisons liées à la COVID-19. 

Cette prestation ne peut être demandée pour une période pendant laquelle le bénéficiaire reçoit un revenu de travail ou encore, des prestations d’assurance-emploi de quelque nature qu’elle soit, ou des prestations de grossesse ou parentales en vertu d’un régime provincial (ex. RQAP). 

Il est prévu que les sommes seront versées dans les 10 jours suivant la demande qui pourra être faite en ligne à compter du 6 avril 2020 sur un portail qui sera déployé à cet effet. Aucune demande ne pourra être présentée après le 2 décembre 2020. 

Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés (PAPHA)

Le gouvernement achètera jusqu’à 50 milliards de dollars de blocs de prêts hypothécaires assurés par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

 Cette mesure procurera un financement stable aux banques et aux prêteurs hypothécaires et leur permettra de continuer à consentir des prêts aux consommateurs et aux entreprises du Canada. Consultez les détails sur les opérations d’achat. 

La SCHL est aussi prête à augmenter le volume d’émission des Obligations hypothécaires du Canada, lesquelles font partie de sa gamme standard de produits de financement hypothécaire. 

GOUVERNEMENT DU QUÉBÉC

Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises

Grâce au Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE), les entreprises admissibles, incluant les coopératives, les OSBL et les entreprises d’économie sociale réalisant des activités commerciales, peuvent bénéficier d’un appui financier permettant de pallier le manque de liquidités lié à la COVID-19 en raison :  

  • d’un problème d’approvisionnement en matières premières ou en produits (biens ou services);  
  • d’une impossibilité ou d’une réduction substantielle de la capacité de livrer des produits (biens ou services) ou des marchandises.

Sauf exception, les entreprises de tous les secteurs d’activité sont admissibles à ce programme. L’aide financière, d’un montant minimal de 50 000 $, est attribuée sous forme de garantie de prêt, mais peut aussi prendre la forme d’un prêt. 

Le programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises 

Le programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises cible les PME qui éprouvent des difficultés financières en raison de la crise et qui ont besoin de liquidités d’un montant inférieur à 50 000 $ pour leur fonds de roulement. 

Cette initiative s’ajoute au Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) annoncé le 19 mars dernier et qui s’adresse aux entreprises ayant besoin de liquidités d’un montant supérieur à 50 000 $ pour leur fonds de roulement.

Les entreprises de tous les secteurs d’activité, y compris les coopératives, les organismes sans but lucratif et les entreprises d’économie sociale réalisant des activités commerciales sont admissibles.

Abandon du Programme d’aide temporaire aux travailleurs        (PATT COVID-19)

Veuillez noter qu’afin de ne pas dédoubler les programmes, le PATT a été fermé le 10 avril 2020 à 16h. Si une demande d’inscription a été effectuée avant le 10 avril, 16h, le dossier sera traité. Ce programme d’aide lancé le 16 mars dernier était destiné aux travailleurs qui, en raison d’un isolement pour contrer la propagation du virus, ne pouvaient gagner en totalité leur revenu et qui n’étaient pas admissibles à un autre programme d’aide. 

Le 6 avril 2020, le gouvernement canadien a mis en œuvre la Prestation canadienne d’urgence (PCU) qui couvre les mêmes besoins que ceux visés par le PATT.

Trouver des programmes d’aide

Il existe différents programmes d’aide mis en œuvre par le gouvernement du Québec et du Canada pour aider les citoyens pendant la pandémie de COVID-19.

 Un questionnaire en ligne est disponible pour vous aider à trouver le programme d’aide qui correspond à votre situation.

Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME-COVID-19)

Le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) vise à fournir un soutien direct aux entreprises qui connaissent une réduction de leurs activités, en raison des effets de la pandémie de COVID-19, incluant les travailleurs autonomes notamment par l’entremise des promoteurs collectifs reconnus par la Commission des partenaires du marché du travail, soit les organismes dont les actions touchent plusieurs entreprises et personnes en emploi. 

Admissibilité 

Ce programme est composé de deux volets, un volet s’adressant aux entreprises et un volet s’adressant aux promoteurs collectifs. 

Volet Entreprises 

Le programme prévoit une aide directe aux entreprises pour leurs activités en gestion des ressources humaines et de développement des compétences des travailleurs, sur les lieux de travail, en ligne ou à distance, afin qu’elles mettent à profit la pause actuelle pour accroître les compétences de leur maind’œuvre et ainsi être prêtes pour la relance économique. En plus, il permettra de diminuer les impacts négatifs que la crise sanitaire ou le ralentissement économique pourrait avoir sur les entreprises. Le programme peut aussi soutenir les entreprises qui auront, à court ou moyen terme, à apporter des changements à leurs activités habituelles, afin de poursuivre leurs opérations, ainsi que des entreprises qui, lorsque les soubresauts de la crise actuelle seront atténués, voudront reprendre leurs activités et augmenter leurs revenus d’affaires. Dans tous les cas de formation sur les lieux de travail, les modalités devront respecter en tous points les consignes de la santé publique

Volet Promoteurs collectifs

La Commission des partenaires du marché du travail mise, entre autres, sur une approche collective pour répondre aux besoins de formation des entreprises et de la main-d’œuvre. Ce programme d’urgence s’adresse ainsi à des organismes dont les actions touchent plusieurs entreprises et personnes en emploi pour générer un effet multiplicateur. Sa souplesse permettra aux promoteurs de répondre rapidement aux besoins de leurs clientèles. 

Les clientèles admissibles au programme sont 

  •  les employeurs; 
  •  les travailleurs autonomes (constitués ou non en société) avec employés;  
  •  les associations d’employés et d’employeurs; 
  •  les regroupements professionnels;
  •  les regroupements d’employeurs; 
  •  les regroupements de travailleurs;
  •  les promoteurs collectifs reconnus par la Commission des partenaires du marché du travail pour le volet Promoteurs collectifs du programme : 
  • les promoteurs collectifs sont des regroupements d’employeurs ou de travailleurs en mesure de créer des projets liés à l’emploi et qui peuvent en superviser ou en assurer la réalisation, comme les comités sectoriels de main-d’œuvre ,
  •  les mutuelles de formation et les associations d’employeurs reconnues,
  •  les associations de travailleuses et de travailleurs légalement constituées, etc.  
  • les coopératives; 
  • les entreprises d’économie sociale; 
  • les organismes sans but lucratif et les organismes communautaires actifs au sein des collectivités.

Les activités admissibles au programme concernent la formation et la gestion des ressources humaines. 

Pour les volets Entreprises et Promoteurs collectifs, les activités de formation admissibles sont  les formations de base des employés; 

  •  la francisation; 
  •  les formations sur les compétences numériques;
  •  les formations continues liées aux activités de l’entreprise, qu’elles soient liées ou non directement au poste occupé par l’employé formé; 
  •  les formations préconisées par les ordres professionnels; 
  •  les formations rendues nécessaires en vue de la reprise des activités de l’entreprise;  
  •  les formations liées à une stratégie d’ajustement ou de modification des activités des entreprises dans le contexte d’incertitude économique liée à la COVID-19 qui permettent de maintenir ou de diversifier les activités de l’entreprise (salubrité, télétravail, etc.); 
  • les formations permettant la requalification des travailleurs. 

Considérant la situation actuelle, il est fortement recommandé que les formations puissent être suivies en ligne ou à distance, afin de respecter les consignes et directives de la santé publique.

Pour le volet Entreprises, les activités de gestion des ressources humaines (GRH) admissibles sont  

  • le diagnostic de la fonction ressources humaines et, s’il y a lieu, des autres fonctions;  
  • les mandats de consultation en GRH (ex. : communication organisationnelle, politique de télétravail, mobilisation des employés, planification des besoins en main-d’œuvre pour le maintien et la reprise des activités, soutien à la diversification des activités);  
  • les coachings et le développement des habiletés de gestion. 

Les dépenses admissibles au programme sont 

  •  le salaire des travailleurs en formation (excluant les charges sociales) pour un maximum de 25 dollars l’heure; 
  •  les honoraires professionnels des consultants ou des formateurs pour un maximum de 150 dollars l’heure; 
  •  les frais indirects pour les formateurs (déplacements, repas, hébergements, etc.) au coût réel; 
  •  les frais indirects pour les travailleurs en formation (déplacements, repas, hébergements, etc.) au coût réel; 
  •  l’élaboration, l’adaptation et l’achat de matériel pédagogique et didactique au coût réel; 
  •  le matériel et les fournitures nécessaires à la réalisation des activités au coût réel;  l’élaboration et l’adaptation de contenus de formation au coût réel; 
  •  le transfert d’une formation en présentiel en une formation en ligne au coût réel; 
  •  les frais d’inscription ou autres frais liés à l’utilisation d’une plateforme au coût réel;  
  • si applicable, les frais liés aux activités de gestion et d’administration (frais bancaires, matériel, fournitures nécessaires à la réalisation des activités, etc.) assumés par l’organisme délégué, jusqu’à concurrence de 10 % des frais admissibles. 

Aide financière 

Ce programme peut être jumelé et complémentaire à toutes les autres mesures annoncées du gouvernement fédéral ou provincial pendant la période visée. 

Remboursement des dépenses admissibles des projets de formation des entreprises :  

  • 100 % des dépenses de 100 000 $ ou moins;  
  • 50 % des dépenses entre 100 000 $ et 500 000 $. 

Dépenses admissibles   

  • Remboursement des salaires pouvant atteindre  25 % de la masse salariale des travailleurs en formation (salaire maximal admissible de 25 dollars l’heure), si l’entreprise reçoit la subvention salariale d’urgence du Canada de 75 %;  
  • 90 % de la masse salariale des travailleurs en formation, si l’entreprise reçoit la subvention salariale temporaire du Canada de 10 %;  
  • 100 % des salaires des travailleurs en formation, si l’entreprise ne reçoit aucune subvention salariale du gouvernement fédéral.  
  • Remboursement pouvant atteindre 100 % des dépenses de formation, des frais afférents et des frais liés aux activités de gestion des ressources humaines, selon les barèmes applicables (ex. : honoraires professionnels). 

Durée du programme 

Les projets sont acceptés jusqu’au 30 septembre 2020 ou jusqu’à ce que l’enveloppe budgétaire de 100 millions de dollars soit épuisée. 

Les projets de formation ou de gestion des ressources humaines déposés peuvent être à durée variable (de quelques jours à quelques semaines ou mois) selon les besoins établis. 

Mesures d’assouplissements pour les prêts et garanties de prêt en cours 

Un moratoire de trois mois a été instauré pour le remboursement (capital et intérêts) des prêts déjà accordés par l’entremise des fonds locaux d’investissement (FLI). 

Les intérêts accumulés au cours de cette période seront additionnés au solde du prêt. Pour toute information au sujet du FLI, communiquez avec votre MRC ou l’organisme mandataire responsable de la gestion du FLI de votre MRC. 

Revenu Québec : Mesures d’assouplissement pour les citoyens et les entreprises (production des déclarations de revenus) 

Le gouvernement du Québec reporte le paiement des acomptes provisionnels et des impôts qui seraient dus à compter d’aujourd’hui au 1er septembre 2020. La date et les modalités de paiement des sommes seront annoncées ultérieurement. Les entreprises disposent d’un délai raisonnable pour verser les sommes dues. 

Services de garde d’urgence réservés aux enfants du personnel du réseau de la santé et des services essentiels

Les services de garde d’urgence sont un service exceptionnel pour les parents qui n’ont aucune solution de rechange. De plus, ils sont réservés aux enfants du personnel du réseau de la santé et des services essentiels. 

MUNICIPACILITÉ

Report de paiement des taxes municipales 

Dans le but de soutenir les commerces et entreprises présents sur leur territoire, plusieurs municipalités ont annoncé des mesures spéciales quant au report de paiement des taxes municipales. Pour plus d’information, communiquez avec votre conseiller municipal. 

Si vous désirez obtenir des renseignements supplémentaires, n’hésitez pas à utiliser l’un ou l’autre des moyens de communication mis à votre disposition, que ce soit :

Ville de Montréal : Aide financière d’urgence aux commerces et aux entreprises 

La ville de Montréal injecte 5 M$ dans un fonds d’aide aux entreprises pour soutenir les secteurs les plus fragilisés à court terme : le commerce de détail, l’économie sociale, les industries créatives et culturelles et le tourisme.

PME MTL : moratoire automatique sur le capital et les intérêts

Le réseau PME MTL offre un moratoire automatique de six mois sur le capital et les intérêts aux entreprises privées et d’économie sociale qui ont souscrit un prêt dans le cadre du fonds PME MTL, des Fonds locaux de solidarité et du Fonds de commercialisation des innovations.
La Ville paiera la portion visant les intérêts pendant cette période. 

AUTRES MESURES INSTITUTIONNELLES

COVID-19 : Desjardins annonce des mesures d’allègement pour ses membres et clients, Particuliers et Entreprises 

Les membres et clients entreprises directement touchés par la situation de la COVID-19 peuvent dès maintenant communiquer avec Desjardins qui analysera chaque situation au cas par cas et pourra convenir de mesures, comme des conditions de crédit facilitantes, et d’allègements, tels qu’un moratoire de capital ou un report de paiement pour les produits de cartes de crédit et de financement Accord D.  

COVID-19 : la Banque Nationale offrira des mesures de soutien à ses clients

Les clients commerciaux qui se trouveraient en difficulté en raison du contexte actuel pourront profiter de solutions flexibles et adaptées à leur contexte particulier et à celui de leur industrie. Chacune des situations fera l’objet d’une évaluation par nos experts et les directeurs de compte des clients sauront proposer des solutions correspondant à la situation personnelle de chacun. 

Banque Royale: Les six grandes banques canadiennes prennent des mesures décisives pour soutenir leurs clients affectés par la COVID-19 

La Banque de Montréal, la Banque CIBC, la Banque Nationale du Canada, la Banque Royale, la Banque Scotia et la Banque TD s’engagent à collaborer avec leurs clients – particuliers et petites entreprises –, au cas par cas, afin de vous offrir des solutions adaptées, leur permettant de gérer les difficultés suscitées par la situation actuelle, comme les interruptions de paiement, la garde des enfants en raison de la fermeture des écoles et la contraction de la COVID-19. 

Ce soutien inclus jusqu’à six mois de sursis de paiement des prêts hypothécaires, ainsi que la possibilité de reporter les paiements d’autres produits de crédit. Les individus et les propriétaires d’entreprises qui font face à des difficultés sont priés de communiquer directement avec leur banque afin de discuter des solutions possibles.

BMO annonce des allégements financiers pour les entreprises canadiennes touchées par la COVID-19 

Pour soutenir les entreprises canadiennes, BMO met en place des mesures d’allégement spécifiques, notamment : 

  • Le report de paiement des cartes de crédit et des marges de crédit aux petites entreprises;  
  • Le report de paiement du capital des prêts aux petites entreprises;  
  • L’augmentation des marges de crédit d’exploitation des petites entreprises pour faciliter le fonds de roulement à court terme. Pour les clients qui demandent une augmentation de marge d’exploitation, BMO peut avancer la paie pour les aider à assurer la constance de la rémunération des employés;  
  • Des programmes de secours sur mesure pour les autres entreprises, qui peuvent inclure des reports de paiement des prêts, des marges de crédit et l’accès à des fonds de roulement supplémentaires.

Pour parler à un représentant de BMO, veuillez communiquer au 1-877-788-1923. 

CIBC: Les six grandes banques canadiennes prennent des mesures décisives pour soutenir leurs clients affectés par la COVID-19

Tandis que la situation de la COVID-19 continue d’évoluer, la banque CIBC met en place des mesures pour répondre aux besoins bancaires des PME grâce à toute une gamme de solutions pratiques et à des mesures d’aide financière, qui comprennent notamment : 

  • Le versement différé selon la situation de votre PME;  
  • La mise sur pied d’une plus grande équipe d’appels composée d’experts en prêts aux PME disposés à aider les PME au moyen de versement différé et d’autres mesures;  
  • Des conseils et du soutien accrus pour répondre aux besoins immédiats des clients PME en matière de gestion de trésorerie et de nouveaux prêts. 

Les propriétaires d’entreprises qui font face à des difficultés sont priés de communiquer directement avec leur conseiller PME ou encore de rejoindre un membre de l’équipe d’experts en services bancaires aux PME au 1 800 609-0086. 

La TD annonce des mesures pour les clients et ses collègues en raison de la COVID-19 

La TD a annoncé, conjointement avec les six grandes banques canadiennes, qu’elle travaillera au cas par cas avec les clients des Services bancaires personnels et les clients des Services bancaires aux PME de manière à leur offrir des solutions flexibles pour les aider à faire face aux difficultés comme des perturbations liées au salaire en raison de la COVID-19, à la garde des enfants en raison de la fermeture des écoles, ou encore pour aider les personnes touchées par la COVID-19.

 Les mesures comprendront le report de versements, dans le cas des prêts hypothécaires, et d’autres mesures de soutien pour d’autres produits de crédit. Si vous avez été personnellement touché par la COVID-19 et qu’en conséquence, vous éprouvez des difficultés financières, communiquez avec la TD au 1-800-285-4266. 

La Banque Scotia annonce des mesures de soutien pour les clients, les employés et les collectivités touchés par le COVID-19

La Banque Scotia offre une assistance aux clients touchés par la COVID-19, notamment le report des versements hypothécaires pendant une période pouvant atteindre six mois. 

Les clients de la Banque Scotia pourraient être aussi admissibles à d’autres mesures de soutien et sont invités à consulter le site banquescotia.com pour en savoir plus à ce sujet.

 La Banque Scotia travaillera au cas par cas avec tous ses clients afin d’accorder un peu de répit à ceux qui éprouvent des difficultés financières en raison du COVID-19. Outre le possible report des versements hypothécaires, la Banque Scotia est prête à soutenir les Canadiens vivant un stress financier lié au COVID-19. 

Les clients et les entreprises sont invités à consulter le site banquescotia.com ou à parler à leur conseiller ou à leur directeur, Relations d’affaires de la Banque Scotia pour en savoir plus sur les différentes formes d’aide offertes. 

COVID-19 : Banque Laurentienne Groupe Financier annonce des mesures pour soutenir ses clients 

Mesures pour les clients entreprises La Banque Laurentienne offre des solutions pour aider ses clients entreprises. Elle contactera de manière proactive sa clientèle commerciale, mais invite ceux qui ont des besoins immédiats à contacter leur directeur de compte pour discuter des solutions adaptées à chaque situation. 

HSBC (Canada) – COVID-19 : Voyez comment nous sommes là pour vous aider 

Nous collaborerons avec tous nos clients particuliers et petites entreprises qui pourraient éprouver des difficultés financières, comme une perte d’emploi, la maladie ou d’autres circonstances entraînant une réduction de revenu à cause de la COVID-19. 

Toutes les demandes seront examinées au cas par cas et nous offrirons des solutions flexibles qui répondent le mieux aux besoins de nos clients, notamment le report des paiements hypothécaires pendant six mois et, au besoin, un allègement sur d’autres produits de crédit.

Hydro-Québec annonce des mesures pour faciliter la vie de ses clients 

Au cours des prochaines semaines, Hydro-Québec ne procédera à aucune interruption du service d’électricité, et ce, pour les clients tant résidentiels que d’affaires. Le moratoire hivernal sur les interruptions de service, qui s’étend du 1er décembre au 31 mars, est donc déjà prolongé jusqu’à nouvel ordre. 

Les clients résidentiels ou d’affaires qui prévoient avoir de la difficulté à payer leur facture sont invités dès maintenant à conclure une entente de paiement sur le site Web

Hydro-Québec suspend également jusqu’à nouvel ordre l’application des frais pour les factures impayées pour tous ses clients. Les clients qui ne pourront pas payer leurs factures d’électricité n’auront donc aucune pénalité. La suspension de ces frais sera appliquée automatiquement.

Lila Ourari

Meriem-Sabah Ferroukhi

Télécharger notre étude : "Industrie 4.0 - Entrez dans la modernité industrielle"


Obtenez les articles dans votre adresse e-mail

Inscrivez-vous à notre newsletter bi-mensuelle