Bridgr Insights
Industrie 4.0 etude PWC 2018

Passer au numérique, qu’est ce que cela signifie vraiment ?

L’importance du numérique dans les procédés de fabrication ne cesse de croître et c’est devenu l’une des principale préoccupation et un sujet de conversation brûlant pour le secteur manufacturier.

Faut-il entièrement automatiser les processus, de la stratégie à la planification en passant par le plancher de l’usine ? Et qu’en est-il des entreprises dont le modèle d’affaires s’appuie encore sur des tâches manuelles et des connaissances et savoir- faire humains ?

Passer au numérique ne signifie pas tout automatiser

La première chose qui devrait être clarifiée lorsque nous abordons le sujet de la modernisation des usines est la différence entre l’automatisation et la digitalisation (ou numérisation).

L’automatisation consiste à faire exécuter de manière automatique une suite d’activités sans intervention ni supervision humaine de façon à réduire voire à supprimer l’effort humain.

La digitalisation consiste quant à elle à obtenir en temps réel et de manière numérique des données, des informations, des métriques, des indicateurs de performances… facilitant ainsi la prise de décision.

Bien sûr, dans certaines entreprises, ces deux concepts s’entremêlent. Tout le monde comprend aisément qu’une usine avec des machines à la pointe de la technologie, des capteurs, des dispositifs IIoT, des robots et qui intègre avec succès toutes ces technologies pour superviser, gérer et améliorer le processus de production, est une usine intelligente, mais qu’en est-il des autres usines ?

Car peu importe à quel point ce scénario d’usine totalement intelligente est beau… Il n’est atteignable (et réalisable) que pour un petit nombre de manufacturiers.

Alors qu’en est-il des autres types d’usines ? Celles qui ne sont pas et ne seront certainement jamais capable d’atteindre ce niveau de maturité technologique ? Qu’en est-il des 99% ?

Nous pensons que le concept d’usine intelligente peut aussi bien s’appliquer à ces dernières qu’aux rares manufacturiers mentionnés précédemment, dans la mesure où l’on considère qu’une usine devient intelligente dès lors qu’elle devient capable d’utiliser la technologie (et les données) en temps réel.

Alors quelle(s) technologie(s) choisir ? Comment la ou les mettre en place ? Et à quel niveau le faire ? Peu importe tant qu’elle(s) s’adapte(nt) à vos machines, vos procédés déjà en place et à vos employés – Et ce n’est pas seulement notre opinion, selon l’institut national des standards et des technologies, les systèmes de productions que l’on peut qualifier d’intelligents sont ” des systèmes entièrement intégrés et collaboratifs qui répondent en temps réel à l’évolution des exigences et des conditions de l’usine, au réseau d’approvisionnement et aux besoins des clients.”

La numérisation des usines doit apporter aux employés toutes les informations dont ils ont besoin pour appuyer leur prise de décisions quotidiennes. La numérisation doit également réduire le temps passé à établir des rapports de façon manuelle permettant ainsi aux responsables d’usine de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et de réduire leur utilisation de papier. Et ce ne sont là que quelques exemples parmi l’immense quantité d’avantages qu’une usine peut retirer en passant au numérique.

Intégrer des solutions numériques dans les processus de production

L’élément clé pour y parvenir est la pertinence et la fiabilité des données, peu importe la façon dont elles sont recueillies. L’objectif de la numérisation des usines est d’améliorer les standards opérationnels et donc par la même occasion, tous les autres niveaux de l’organisation. La numérisation ne nécessite pas de transformations drastiques des opérations en place, ou un investissement énorme dans une technologie de pointe non adaptée au contexte de l’entreprise. C’est en fait le contraire : elle est là pour simplifier les processus de production.

La façon la plus simple pour votre usine d’entrer dans l’ère du numérique pourrait être de l’intégrer aux processus existants, et cela peut être tout simplement fait  avec une tablette ou un smartphone, sans impliquer de gros changement dans votre infrastructure ou des investissements énormes.

En conclusion, le but de cet article, est de vous montrer que le passage au numérique concerne et convient à toutes les entreprises. Digitaliser son entreprise peut simplement signifier, dans un premier temps, intégrer des appareils numériques dans le système de production et dans les procédures existants.

Nous sommes effectivement confrontés à la 4e révolution industrielle, mais il ne s’agit pas seulement de robots ou d’IA. Il s’agit avant tout d’avoir un accès en temps réel aux bonnes données, grâce à la technologie et à la connectivité.

Prodsmart

Prodsmart aide les entreprises industrielles à suivre et monitorer leurs chaines de production.

Clementine Roy

Subscribe now and get our latest insights weekly.


Get BRIDGR Insights first

Subscribe now and get our latest insights weekly.