Bridgr Insights

La compétitivité des industries canadiennes par rapport à celle des États-Unis

Dans le contexte de la renégociation de l’ALENA, le Centre sur la Productivité et la Prospérité (CPP) a voulu comparer l’évolution de la compétitivité des industries canadiennes par rapport à celles des États-Unis, en se basant sur l’évolution relative de la productivité et des coûts de production au Canada et aux État-Unis.

Voici les principaux faits à retenir :

Des gains de productivité trop faibles

Les résultats obtenus par les auteurs démontrent que les gains de productivité des entreprises canadiennes n’ont pas été suffisamment important pour pouvoir maintenir leur compétitivité lorsque le dollar canadien a commencé à s’apprécier au début des années 2000.

Les industries canadiennes n’ont pas suffisamment investit dans l’amélioration de leur productivité et se trouvent désormais vulnérables face à l’imposition de barrières commerciales.

Toujours d’après les auteurs, les entreprises canadiennes se sont pendant trop longtemps appuyées sur le taux de change favorable qui leur a permis d’augmenter leurs exportations sans pour autant se soucier de leur productivité ou de la compétitivité de leur production. Elles sont désormais rattrapées par leur immobilisme et sont de moins en moins à même d’absorber un choc commercial ou monétaire.

Une compétitivité en baisse

Les auteurs ont constaté que la compétitivité de l’économie canadienne a globalement diminué entre 2000 et 2014.

En première lecture, et en faisant abstraction de l’évolution du taux de change, les auteurs ont remarqué des gains de productivité importants. Mais en tenant compte de son évolution, ils ont constaté que la compétitivité effective de l’économie canadienne a chuté de 16,7% sur cette période, ce qui prouve que la position concurrentielle du Canada s’est considérablement fragilisée.

La productivité, la clé de la compétitivité

A l’issue de ce rapport, un constat s’impose: les entreprises canadiennes ne peuvent plus se réfugier derrière la faiblesse du dollar canadien et doivent plus que jamais accroître leur productivité. En effet, leur productivité est un de leur seul levier pour pouvoir augmenter leur résilience face à des facteurs qui échappent à leur contrôle (comme une augmentation des barrières commerciales ou des variations de taux de change).

Lisez l’étude complète pour découvrir toutes les conclusions du rapport. 

Téléchargez le rapport complet

 

Clementine Roy

Subscribe now and get our latest insights weekly.


Get BRIDGR Insights first

Subscribe now and get our latest insights weekly.